L’Entracte : la troupe de théâtre du CELSA « danse à Lughnasa »

Publié par le 13 mars 2012 dans Archives, Portraits d'artistes | Pas de commentaire

« L’Entracte », la troupe de théâtre du CELSA, fête ses 7 ans mais aussi sa première participation à un festival parisien.  Souhaitons-leur la bienvenue à Ici & Demain avec la présentation de la pièce Danser à Lughnasa de Brian Friel.
Au Centre d’animation Les Halles-Le Marais vendredi 16 mars à 19h45 >>

// Infos perso

Troupe : l’Entracte
Pièce : « Danser à Lughnasa » de Brian Friel
Composition: 18 étudiants de 20 à 25 ans
Etudes : de la L3 au M2 au CELSA

 Danser à Lughnasa mais pas que…

« L’Entracte » a de quoi être heureuse : leur représentation du 16 mars affiche déjà complet ! Après avoir relevé le défi de monter la pièce Danser à Lughnasa de Brian Friel en moins de 3 mois, la troupe mérite bien ce succès.

Cette année tous les talents ont été sollicités pour cette comédie qui mêle théâtre, danse et chant. L’histoire prend place dans la campagne irlandaise des années 30. Formant une sorte de clan, cinq sœurs vivent sous le même toit, éloignées des hommes de la famille qui semblent lointains, égarés… Mais bientôt ce fragile équilibre se craquèle et chacune des sœurs commence à perdre pied. Plus rien ne sera jamais comme avant.

Une pièce idéale pour cette troupe qui avait besoin de nombreux rôles, féminins (rappelons que le CELSA est composé à 80% de filles…).

 Une troupe à succès

Monter cette pièce fut un vrai challenge pour ces étudiants qui ont dû jongler entre leurs cours et les trois répétitions hebdomadaires, pour finalement donner leur première représentation en pleins partiels… Leurs efforts ont finalement été récompensés car en février dernier, la prestigieuse école HEC leur a non seulement remis le prix de la meilleure mise en scène, mais aussi celui de la meilleure actrice pour Talia, une des plus jeunes de la troupe.
Et ce n’est que le début car deux autres festivals et quelques scènes les attendent pour les mois d’avril et mai. Il faut dire que c’est la première année depuis sa création en 2006 que « l’Entracte » participe à autant d’évènements. Une réussite qui s’explique par une organisation béton. D’ailleurs Sandra Provasi et Antoine Vieillard, les deux metteurs en scène, sont persuadés que « s’il n’y a pas d’organisation, il n’y a pas de pièce ». Membres de la troupe depuis maintenant trois ans, ils semblent déjà nostalgiques à l’idée de devoir quitter ce beau projet après l’obtention de leur Master 2 en juin prochain.

 Une mécanique bien huilée

 En attendant, il parait évident que ces deux-là sont les vrais moteurs du groupe.  Leur dynamisme et leur enthousiasme donneraient des envies de théâtre à n’importe qui. On comprend donc mieux pourquoi tant de participants ont encore afflué cette année. Au terme des auditions ouvertes à tous les artistes en herbe de l’école, ils ont fini par rassembler une belle équipe de 18 personnes dont 8 comédiens. Les autres se répartissent au sein des équipes décors et costumes, son et lumière et bien entendu, communication.
Autre qualité indéniable, ces jeunes mènent leur projet de A à Z, de manière complètement autonome. Les répétitions ont lieu dans les salons des uns et des autres et les costumes se bricolent avec des fripes. Tout ça dans une joyeuse ambiance de colonie de vacances!
Cette énergie débordante qui allie talent et bonne humeur  prouve que cette jeune troupe a tout d’une grande !

Après le Festival, l’Entracte jouera Danser à Lughnasa au Festival Lever de Rideau à Cabourg et à Reims Monte en Scène.

UN ARTICLE 

Laissez un commentaire